IMAGE DE LA SEMAINE

12_04b2

A blog apart , VIVE LE CINEMA

06 septembre 2005

ERASERHEAD - 1976

De : David Lynch

Avec : Jack Nance, Charlotte Stewart, Allen Joseph, Jeanne Bates

eraser_anim

Synopsis
Henry Spencer mène une vie sans histoire, jusqu'au jour où sa femme Mary accouche d’un bébé absolument monstrueux, dont la tête est difforme et qui pleure sans arrêt...

Mon avis

Je vais essayer de faire du mieux que je peux parce que pas facile de faire une longue critique sur un tel film...

Ce film recèle tout ce qui constituera le cinéma de Lynch. Lynch, un artiste qui réussit ici de réaliser une oeuvre complexe. Pourquoi complexe ? Parce que Lynch y insère tout ses codes, ses symboles, son univers. Telle une oeuvre abstraite d'un peintre, voici une oeuvre asbstraite d'un cinéaste à grands talents qui a créé un film pourtant terriblement difficile d'accès. Pour un premier film, David Lynch y met audace et sincérité, il y met tout son coeur, toute sa passion de cinéphile afin de pouvoir lancer sa carrière de cinéaste. Il faut rappeller que David Lynch n'avait pas de quoi se payer une chambre d'hotel tant il fut pauvre... Malheureusement pour lui, le film fut un échec commercial et tout ses espoirs de devenir un jour cinéaste parmi les grands s'étaient éteints, mais un beau jour un dénommé Mel Brooks le proposa un marche, celui d'adapter le récit de Frederick Treves, "Elephant Man" , pari gagné, Lynch entre dans l'histoire. Mais Lynch fait parti de ces cinéastes discrets mais au talent indéniable.

D'entrée, on sait qu'on entre dans un film incompréhensible. Le seul moyen de comprendre est de se laissé emporter et de ne pas réfléchir sans pour autant se détacher de l'histoire. Beaucoup d'images pour quasi aucun son. On comprend soudain pourquoi Kubrick considère ce film comme le meilleur de tout les temps. On peut ainsi comparer ce film à "2001: L'odyssé de l'espace" qui fonctionne de la même manière, peu de sons mais beaucoup d'images, donc seul moyen de comprendre c'est d'encore une fois se laisser emporter par la magie... On pourrait même se demander si de par ce film, Lynch ne voulut pas rendre hommage à Kubrick.

"Eraserhead" est avant tout un film sur la métamorphose de l'homme et de la vie... ou plutôt la métamorphose de Kafka. Lynch fait réfléchir son spectateur et lui incite à réfléchir comment serait la vie si on pouvait avoir ce que l'on désirait, question symbolisé dans le film lorsque Henry Spencer s'arrête devant son radiateur et rêve d'une femme au visage étrange (comme pour "Elephant Man" mais en femme). On a difficile à dire ce que symbolise exactement cette femme mais c'est bien une preuve que les symboles de Lynch seraient simples dans la mesure où ce soit nous qui inventons le comment du pourquoi. C'est pourquoi je pense que personne n'aura le même point de vue sur ce film car c'est avant tout nous qui choisissons la signification des symboles de Lynch.

On se demande si le cinéma de Lynch n'est pas avant-tout un cinéma d'imagination, de choix, de rêve. En fait ce film n'est pas si complexe qu'on imagine, il suffit de ne pas trop réfléchir et de suivre nos envies...

Voilà, cet avis m'est personnel mais comme je l'ai dit chacun aura un point de vue différent...

Posté par ablogapart à 20:40 - Lynch - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

    Ah ouais???

    Le deuxième meilleur film au monde? Et ben, j'ai intérêt à le voir! Mais, je pense que le film doit être très touchant, enfin selon l'histoire et que ca doit valoir la peine d'être vu en effet!

    Mais maintenant, j'avoue ne pas comprendre pourquoi Pulp fiction est tant apprécié?? je n'ai peut-être rien compris au film qui sait?? Mais ca ne m'amuse pas, d'ailleurs, ca ne me divertit pas non plus de voir des junkies, des traffic de drogues, ou je ne sais quoi encore.
    J'ai été incapable de regarder le film plus de 30 minutes tant il m'a désintéressé. J'ai peut-être loupé le meilleur?? Si tu pouvais m'éclairer, jen serais ravi!

    cine-world.skyblog.com

    Posté par Theo, 07 septembre 2005 à 00:04
  • Labirynth man

    Content que tu sois parvenu à apprécier dès la première vision, ce qui n'est pas du tout évident. Ca promet pour tes prochains Lynch. Tu n'as pas oublié de te laisser faire, sans mettre en route à tout prix la marche de la compréhension, ce qui est fondamental pour une première vision d'Eraserhead. Maintenant, il te reste toute ta vie pour le regarder encore une bonne centaine de fois en y trouvant à chaque fois des plaisirs nouveaux.

    Posté par Chris, 07 septembre 2005 à 10:40
  • THEO BOUM !

    Theo, j'ai comme l'impression que tu vas sauter sur une mine. BOUM !!! mptdr³³³³³³³³³

    Posté par Chris, 07 septembre 2005 à 10:41
  • Théologie Chrisothérapie

    Théo, je crois que Chris a raison ! lol
    Nan mais ce n'est tout simplement pas ton genre d'humour ! Il n'y a pas que les traffics de drogue ! Il y a aussi et surtout du géni !!! Ce que j'adore dans ce film, c'est qu'il est unique !!! Et c'est aussi pour cela qu'Eraserhead fait parti de mon top 2 ! Il tout aussi unique ! J'aimerais bien voir un remake de ces 2 films !

    Chris, tu as raison, si on essaie de trop réfléchir, tu perds vite le fil ! Mais je restais toujours attentif et j'ai même essayer de situer quelques symboles, même suis je suis très petit dans le cinéma de Lynch, j'en suis qu'à son 2ème film ! :-p lol
    Tant mieux que je vais p-t aimer mes prochains Lynch... Pourquoi pas "Blue velvet" !
    Et qui sait, p-t que je deviendrais un parfait petit "Chrislynch" ! Mptdr³³³³³³
    Tu seras dépassé par "Timlynch" mdrrr

    Allez moi aussi je suis tellement heureux d'avoir rencontrer ce pur chef d'oeuvre !!!!!!!!

    Bonne fin de semaine à vous deux !

    Posté par Tim, 07 septembre 2005 à 12:37
  • In heaven

    In heaven, everything is fine. You'v got your good things, I'v got mine...

    Je suis au paradis quand j'entends ce refrain fredonné par la femme du radiateur...

    Posté par Elminster, 07 septembre 2005 à 22:32
  • merci chris

    oui moi aussi g revu un bon lynch sailor et lula !! je nai jamais celui là mais il me donne tro envie après vos avis sur le film,
    merci à chris de nous faire découvrir l'univers de lynch !!

    Posté par jess, 08 septembre 2005 à 21:19
  • Jess ;-)

    Merci Jess

    Mais je suis étonné à quel point beaucoup d'entre vous sont à l'écoute et ouverts, avec une grande soif de découvrir d'autres horizons cinématographiques. Pour moi, un véritable plaisir de communiquer avec vous tous. ))

    Posté par Chris, 09 septembre 2005 à 10:57
  • Badaboum ! Splotch !

    Faut que je le vois alors !


    Chris il doit rager de voir ça après Pulp ! Niark niark !

    Posté par Tarantinette, 09 septembre 2005 à 19:25
  • Aaaahhhhh un débat lynchien mdr

    Je ne l'ai vu qu'une fois, donc pas évident d'en parler avec autant de virulence que Chris (de tte façon, même après 100 visions, j'pourrais jamais en parler comme lui mdr), mais j'ai adoré, c'est ça qui compte! ^^

    Kissouilles!

    Posté par Stef, 12 septembre 2005 à 23:56
  • Ze Film ...

    ... qui m'a fait aimer Lynch et son univers !

    Je te laisse mettre ton avis avant tout comm, hin ! .. comm e d'hab !

    KiSsouX

    Posté par the Acid Queen, 13 septembre 2005 à 23:56
  • Nuance

    Ok Tim, pas mal... mais deux petites choses :

    Il n'y a pas de côté cinéphile chez Lynch. Il indique lui-même très souvent que le cinéma n'était pas une priorité pour lui et qu'il ne l'a pas influencé. Finalement, il existe deux ou trois films qui l'ont vraiment marqué, sans plus. J'ajoute que cela se sent très fort chez Lynch, qui a réussi à proposer une oeuvre originale sans influence.

    La dame du radiateur, c'est une angoisse du personnage central, Henry Spencer, que Lynch utilise comme symbolique à plusieurs niveau. Cette dame du radiateur doit se voir comme un songe hors de toute réalité. Un songe angoissant comportant plusieurs symboles.

    Posté par Chris, 14 septembre 2005 à 14:35
  • Chris, Eraserhead

    Merci Chris de me rectifier mais tu sais que je ne me connais pas trop dans son cinéma donc je ne savais pas qu'il n'était pas cinéphile du moins pas vraiment passioné par le cinéma...
    Vilà je voulais juste faire la comparaison avec "2001:l'oddyssé de l'espace" de Kubrick parce que ça m'avait frappé ! Mais bon je ne pense quand même pas que je peux faire le poids contre toi... plus tard peut-être que oui ! lol

    Ok, encore une fois je ne pouvais pas trop savoir pour la dame du radiateur parce que une seule vision contre tes centaines ça fait pas le poids, triiiiiiiicheur !!! :-p

    ++ et merci pour la correction !

    Posté par Tim, 14 septembre 2005 à 14:52
  • Mail

    Tu as reçu mon mail ?

    Posté par Chris, 14 septembre 2005 à 21:32
  • Eraser Head

    Un peu trop flou a mon gout masi il faudrait sque je me lances dans un deuxieme visionage du premier film de mon réalisateur préféré . Pour l'instant mon préféré reste LOst highway de lui grace a Patricia Arquette et un choix de musiques exelent tout d ememe a égalité avec Mulholland Drive bien plus compréhensible.Il ne me reste plus qu sailor et lula ainsi que fire walk whith me a voir ainsi que le très prochain Island Empire


    Sinon Merci Pour se blog que j'ai sincèrement adoré et ma donné l'envie de voir moultes et moultes autres films.

    Ps:Merci au logiciel de Peer to Peer pour leur facilité d'acces a la culture et merci Tim

    Posté par Lou-T, 03 janvier 2006 à 23:29

Poster un commentaire