IMAGE DE LA SEMAINE

12_04b2

A blog apart , VIVE LE CINEMA

25 novembre 2005

ELEPHANT MAN - 1980

De : David Lynch

Avec : John Hurt, Anthony Hopkins, Anne Bancroft, John Gieguld, Wendy Hiller, Freddie Jones, Hannah Gordon et Michael Helphick

elephant_man1

Synopsis
A Londres, en 1884, un jeune chirurgien idéaliste découvre une attraction dans des baraques foraines, Elephant Man est exhibé au public tel un phénomène de foire. C'est un homme totalement déformé qui est né ainsi, car sa mère, artiste de cirque, a été piétinée par des éléphants pendant sa grossesse. Il s'attache à cet être intelligent sensible, assoiffé d'amour, et fera tout pour stopper ses souffrances…

Mon avis
Sans doute le film le moins personnel de Lynch mais le film qui a lancé sa carrière !

Pour moi il s'agit ni plus ni moins du meilleur film sur la tolérence. La vie de John Merrick est passionante, on n'a pas envi que le film se termine tellement on est en admiration face à ce personnage de "homme éléphant" (John Merrick) si animal de l'extérieur mais si humain à l'intérieur. De tous les personnages c'est bien lui le plus humain de tous. A la fin du film on va même jusqu'à le trouvé mignon et on s'attache à lui, l'interprétation de John Hurt y est pour beaucoup. La reconstitution du corps de Merrick est tout simplement magnifique et la photographie est elle aussi remarquable. John Merrick est un des personnages préférés avec, comme je l'ai déjà dit, son grand coeur.

J'y revois un fond de Eraserhead dans ce Elephant Man. Car même si ce film est plus pour le grand public, on y retrouve la patte de Lynch ancrée dans ce film. Je ne sais pas pourquoi, on se laisse allé et on accroche à l'histoire... La musique vient en plus accentuer l'émotion.

Et pour la cerise sur le gateau, ce chef d'oeuvre est accompagné par un casting magnifique... Hopkins, magnifique ! Pour un premier rôle il entre déjà par la grande porte. Une de ses meilleurs interprétations ça ne fait pas de doute. Un mélange de classe et de naturel dans son jeux, quoi demander de mieux pour un acteur ? Personellement, c'est un de mes acteurs préférés. Et Anne Bancroft, sublissimale ! C'est la première fois que je la vois dans un film et je l'ai trouvé touchante dans son rôle de comédienne.

Et pour rendre encore plus de charme au film : le noir et blanc !

La réponse de Mel Brooks face à la victoire de Robert Redford aux oscars...

Mel Brooks - "Dans dix ans Des gens comme les autres ne sera plus qu'une simple question de quizz, Elephant man au contraire sera un film que les gens regarderont encore." .... Et il ne s'était pas trompé !

On dit quoi à Mel Brooks pour avoir offert à Lynch une deuxième chance ? Merci

"I'm not a animal ! I'm a human being ! I... am... a man !"

Posté par ablogapart à 22:30 - Lynch - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    Mel Brooks...

    J'adore la réponse de Mel Brooks par rapport au film de Redford, qui est pourtant très bon. Bien sur, je serai éternellement reconnaissant à Brooks d'avoir donné une telle chance à Lynch. Et puis, même si le film est de forme très classique, il n'en reste pas moins extrêmement puissant dans la narration et dans sa mise en scène. Les images du prologue, par exemple, avec la mère de John Merrick face aux éléphants, montre une patte lynchéenne que l'on retrouvera toujours dans ses réalisations ultérieures. Les images d'usines avec leur fumée est également une grosse signature de l'artiste. Finalement, cette oeuvre est extraordinaire pour commencer l'oeuvre de ce cinéaste. Et puis également tellement touchant ! Qui n'a pas versé une larme devant cette fresque humaniste ?

    Posté par Chris, 26 novembre 2005 à 18:45
  • Wapapalap

    Ca fait tellement longtemps ! Je dois absolument le revoir ! Tu m'as redonné envie.

    Posté par Tarantinette, 26 novembre 2005 à 23:04
  • Elephant....

    Arghhhh ça fait tellement longtemps que je ne l'ai pas revu!!! Je ne pourrai en aucun cas être objectif si je devais donner mon avis, là, maintenant.
    Comme Sarah, je vais le revoir avant de me prononcer. Puis comme je rattrappe mon retard sur Lynch, je vais bien tombé de dessus à un moment donné, et à ce moment là, je reviendrai. (Hein Chris? lol)

    Posté par Michael, 27 novembre 2005 à 11:14
  • Oui cousin...

    Mais est-ce que tu vas aimer celui-là ??? J'ai comme un doute... Faut vraiment bien connaître le metteur en scène pour repérer ce qu'il y a de personnel et de sincère dans cette mise en scène. Et je sais que pour toi, c'est primordial. D'ailleurs, je te rejoins entièrement sur ces sujet.

    Posté par Chris, 27 novembre 2005 à 11:54
  • He is not an animal, he is a genius.

    LE film pour entrer dans la filmo de Lynch, linéaire et émouvant, servi par des acteurs de haut niveau (ce qui n'est pas toujours le cas chez Lynch), avec ce qu'il faut de touche personnelle pour y reconnaître Lynch quand même.

    Posté par Elminster, 29 novembre 2005 à 20:48
  • Snif...

    Un film merveilleux sur la tolérance...
    Pourquoi rejeter les gens sur leur simple apparence physique??
    Merci Monsieur Lynch pour cette belle leçon d'humanisme

    Et très heureuse que tu aies aimé Anne Bancroft!))

    Posté par Stef, 08 décembre 2005 à 10:37
  • Chef d'oeuvre

    C'est tout simplement un chef d'oeuvre. Même si par rapport à la filmo de Lynch il peut paraitre différent il n'en reste pas moins un bijou à voir de toute urgence

    Posté par cinefan, 08 décembre 2005 à 22:45
  • le film qui ma fais découvrir lynch!!!

    je devais avoir 15 ans qu'en un professeur a l'ecole m'a fait découvrir ce film ( très très bonne initative de sa part!!! ) et je suis resortir du visionnage avec un sentiment indéfinissable mais cette certitude au fond de moi que j'avais aimer et que je me trouvais devant une grande oeuvre ...

    C'est sur ce film que j'ai découvert lynch !!!

    Posté par argane, 30 décembre 2005 à 22:40
  • "Elephant MaN" est un voyage au plus profond de la nature humaine qui pose une question principale: qu'est-ce qui fait un homme? Ici, les réponse se trouvent autant en observant celui qui est méprisé que celui qui l'observe. David Lynch parvient a créer une atmosphère tantôt lugubre puis intime, qui nous fait se remettre en question, car nous sommes en fin de compte les premiers pervers à vouloir connaître les détails de la vie de John Merrick, nous sommes fascinés par lui, voulons nous dire qu'il ne fait pas peur, mais ce n'est qu'une illusion.
    Les émotions sont intactes et passent parfaitement: quand John merrick rie, on rit; quand John Merrick souffre on "souffre"; quand il crie au monde son desespoir on a envie de pleurer ! Car la force de ce film, c'est surtout l'interprétation de JoHn HuRt qui interprete à merveille un elephant man profondément humain, sensible, intelligent qui n'a connu que la souffrance. "Elephant man" est vraiment un hymne à la tolérance !
    Ce qui m'a particulièrement toucher, c'est sa magnifique réplique: "I am not an elephant! I am not an animal! I am a human being! I...am...a man!" qui restera gravé dans les esprits de beaucoup de generation encore, comme le film, dont le message est intemporelle:
    Un grand classique du cinéma, un chef-d'oeuvre!

    BiZoOouS !
    > cinemaaa03.skyblog.com <

    Posté par SaRa, 02 janvier 2006 à 12:13

Poster un commentaire