IMAGE DE LA SEMAINE

12_04b2

A blog apart , VIVE LE CINEMA

28 décembre 2005

UN SEUL BRAS LES TUA TOUS - 1967

De : Chang Cheh

Avec : Jimmy Wang Yu, Chiao Chiao, Shung-Shun Huang et Yin Tze Pan

one_20armed_20swordsman_20trilogy_20boxset

Synopsis
Lorsque le valeureux Qi Ru-feng, défenseur du peuple opprimé, est attaqué, son serviteur Fang Cheng n’hésite pas à se sacrifier pour le sauver. 13 ans plus tard, son fils Fang Gang, est devenu un artiste martial hors-pair et s’apprête à succéder à Ru-feng, qui l’a élevé comme son propre fils. Mais cette situation éveille la jalousie de la fille de Ru-feng, Pei-er qui, en compagnie de deux autres disciples frustrés, va provoquer Gang, et lui trancher le bras par traîtrise.
Recueilli par la jeune fermière Xiao-man, Gang se résigne à abandonner les arts martiaux en raison de son infirmité… jusqu’au jour où il apprend que la vie de son maître est menacée. Déterminé à reprendre du service, il invente une technique de combat redoutable grâce à l’épée brisée de son défunt père et un manuel d’arts martiaux à moitié brûlé ayant appartenu à celui de Xiao-man…

Mon avis
Allez, c'est parti pour un visionnage de la trilogie culte de la Shaw Brothers !
Ormis "La rage du tigre", les deux premiers épisodes sont quasimment inconnus en Europe. J'ai envi de dire : à tord ! Mais en même temps ce film n'a rien de réellement renovant. Tout est un peu téléphoné. On connait d'avance la fin, bref le scénario n'est pas tellement exceptionnel. Non ce qui rend ce film réellement allèchant c'est le mythe qui enveloppe cette trilogie. 

Un peu d'histoire... Le mythe qui entoure cette trilogie est immense à Hong Kong et est considéré comme la vraie référence de la Shaw brothers et pourtant tout ce mythe commence au Japon avec le masseur aveugle, Zatoichi. Ca part du même principe, une personne normal experte en art martial et maniement du sabre possède un handicap (aveugle pour Zatoichi et manchot pour le sabreur) et le transforme en atout pour devenir une légende.

On retrouve les décors du célèbre studio hongkongais, à la "Les 8 diagrammes de Wu-Lang". Sûr qu'ils sont mals faits mais ils sont tellement charmants qu'on en oublie les petits défauts. Tout est très discret, très petit. Petites musiques qui s'intercalent dans les moments "révélateurs" du film. Les mouvements de sabre provoquant des bruits propre aux films Kung fu de Hong Kong. En fin de compte, tout est parfait pour se dépayser loin du cinéma Hollywoodien !

Dans le genre, les chorégraphies ne sortent pas du lot. La comparaison avec "Il était une fois en Chine" fait très mal ! Ce ne sont pas des combats purement jouissifs mais ça reste convenable et se regarde sans aucun problème.

Sans être un chef d'oeuvre, le premier opus de la trilogie de Chang Cheh se présente comme être un bon film de kung fu. Son succès à sa sortie est amplement mérité. Succès qui encouragea les producteurs à produire une suite... c'est le début d'une trilogie culte !

Posté par ablogapart à 19:33 - Chang Cheh - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Le sabreur manchot

    Oui, culte, c'est sur!
    Je ne suis pas forcément le plus grand fan de cette trilogie mais j'apprécie le travail effectué.
    Je suis un admirateur de Cheh pour ses oeuvres: "La Rage du tigre" "Five Shaolins masters" ou encore "Disciples of shaolin" qui dépeignent bien cet univers des arts martiaux.
    C'est lorsqu'il est décédé en juin 2002, les gens se sont enfin rendu compte de son génie, et surtout son de son art précurseur.
    Il est en effet à l'origine des films de kung-fu qu'aujourd'hui Jet Li tente de preserver, comme il a créer l'art martial cinématographique avec des armes, dont "Tigre et dragon" est un add-on incontestable.
    Pour moi, un grand maitre du cinéma de Hong Kong, qui est la base de la nouvelle vague de ce cinéma, dirigée par un certain Tsui Hark.
    Je rappelle juste aussi que John Woo fut l'assistant de Cheh, ce qui n'est pas rien.
    Voila, en hommage à cet homme visionnaire, une minute de silence lol
    Bravo pour ta critique Tim. Dui ciné asiat', ça me fait toujours plaisir.

    Posté par Michael, 29 décembre 2005 à 10:03
  • Oui continue

    C'est bien Tim, d'aller chercher... J'aime beaucoup plus ta démarche aujourd'hui, curieuse de tout, ne cherchant pas la facilité. Je suis sûr, qu'avec le temps, tu vas, tout comme Mike, nous dénicher des films sortis de derrière les fagots ! J'adoooooooooore cette démarche ))

    Celui-ci, je ne l'ai pas vu. J'ai seulement vu "La Rage du tigre", qui semblerait plus abouti que celui que tu présentes.

    Posté par Chris, 29 décembre 2005 à 12:35
  • Allez...

    ...je veux bien le dire parce que tu le mérites... Bravo, Tim. Et ça vient du coeur.


    lol
    Content ?

    Posté par Tarantinette, 29 décembre 2005 à 16:41
  • Lol

    Je vois toujours mon nom quelque part, lol Merci c'est trop gentil cousin, et effectivement, tu cernes bien là l'expression populaire...Derrière les fagots.....lol fallait tenter le rapprochement, bravo.

    Posté par Michael, 29 décembre 2005 à 21:02
  • La rage

    J'ai vu et beaucoup aimé La rage du tigre. C'est d'ailleurs un des seuls "vieux" films de mon blog. Mais il a bénéficié d'une ressortie donc je l'ai vu en salle donc ça compte ! J'aimerais bcp decouvrir les uatres de la série !

    Posté par cinefan, 30 décembre 2005 à 02:04

Poster un commentaire